Empruntez une cabane nomade, en tissu léger, qui s'installe partout où se trouve un  point de suspension... (dans une maison, un appartement un jardin, une école, une bibliothèque....)
En échange de ce prêt, je vous propose de faire quelques photos et d'écrire quelques lignes qui racontent comment cette installation a modifié votre espace de vie et vos habitudes.
Sous les toiles va d'abord circuler auprès de quelques amis et dans un collège 
puis elle trouvera sa place à
l'artothèque de Persan début 2016.


 
...........................................................................................................................................................................................................................................................

Premier emprunteur




 
Pour installer la toile dans la chambre, sous le toit, j'ai dû bouger le lit,
le tirer au milieu de la pièce.
Mais pour que le lit soit au milieu de la pièce, il fallait bouger le coffre qui lui fait face.
Et à côté du lit, il faut le réveil, les lampes de chevet, la chaise pour les vêtements etc.
L'installation a dont pris des proportions plus importantes que prévu.
Comme à chaque fois que l'on bouleverse un agencement en place depuis des années (plus de dix déjà, pour notre chambre), malgré un entretien régulier, poussière, moutons, empilements de livres, vêtements, objets inutiles... surgissent de leur cachette et sautent aux yeux.
Ménage, rangement par le vide et questions de déco. ont donc été les premières conséquences de l'introduction de ce nouvel élément dans la chambre.
J'ai repensé à ma chambre d'adolescente, où j'éprouvais régulièrement le besoin de tout bousculer pour prouver de nouvelles sensations, me "dépayser" dans cet espace trop familier.

Après avoir disposé la toile autour du lit, j'ai eu envie de m'allonger sans tarder pour profiter de ce nouvel espace, de cette nouvelle lumière (me rappelant avec plaisir le camping,
auquel nous avons pris goût, les vacances...).
Se couper du monde dans une "cabane", même aussi légère et translucide,
c'est toujours un voyage vers l'imaginaire et les sensations d'enfance.

Nous avons bien dormi dans ce cocon léger, mais impossible pour moi de rester trop longtemps au centre de la pièce, avec tout ce désordre autour, alors après une seule nuit je démonte déjà les toiles.
Mais reste l'envie de faire des changements (un baldaquin, pourquoi pas ?), de chambouler l'espace resté trop longtemps figé...


FVG 10 décembre 2015

 
.....................................................................................................................................................................................................................................................

Sous les toiles  ... du berger
 













C'était prévu, passer la nuit de Noël sous les toiles, à cause du jeu de mot, à cause de l'idée de crèche, de nativité. Passer la nuit de Noël tous les quatre, avec mon amoureux et nos deux petits.
Une soirée sous le signe de la lumière, après un diné aux chandelles et une tentative infructueuse pour faire voler les lanternes thaï....

Et puis nous avons monté et gonflé les voiles, la cabane avait l'air d'un igloo de lumière posé là dans notre désordre. On y a installé nos couchettes et on s'y est endormi..... Au milieu de la nuit, je me suis rendue compte que le matelas gonflable des enfants était à plat.... j'ai attendu un peu, je me suis demandé si il fallait attendre qu'il se réveillent... et puis ne retrouvant pas le sommeil, je me suis dis que si cette cabane nous convoquait à l'essentiel, c'était pour moi d'être là, ensemble tous les quarte, mais aussi de veiller et de prendre soins les uns les autres... alors à tâtons, dans le noir je suis descendu à la cave chercher les tapis de sol. J'ai réveillé chacun  son tour les enfants pour leur glisser un tapis de sol sous eux et nous nous sommes ré endormis tous les trois illico.
Au matin, il y avait un air de camping avec les oiseaux et l'odeur de la foret en moins....
Et puis j'ai fait ce drôle de rêve ou je faisais une grande fête dans une colonie, où des tas de gens bénévoles et inconnus préparaient des crêpes pour mes convives... j'y ai furtivement croisé, un bon tiers de mes anciens amoureux... étrange...

25 décembre 2015, Handska
 
 J'ai bien aimé dormir dans la cabane, c'était un peu mystérieux, ça rendait léger, c'était calme sauf quand tout le monde dormait, à cause des ronflements des filles. Au début ça me faisait penser au paradis qui est tout blanc et plein de nuages. De toute façon ce que j'ai le plus aimé c'est de dormir tous ensemble.
Mon fils Piolou de 8 ans
 
ça m'a fait penser au camping mais sans les bêtes, sans être obligé de fermer tout  et puis là  on était  tous dans la même chambre, c'était chouette.
Ma fille Thelma 12 ans
 

.............................................................................................................................................................

Galette Sous les Toiles, 11 janvier 2016

 










Galettes des reines Sous les toiles, chez mon amie Sandrine,
avec mes amie Marie-Eve et Barbara et les enfants,Victor, Antonin, Thelma et Piolou.

.....................................................................................................................................................












Il y a eu l'avant, soit comment accrocher la cabane quand on a un plafond en béton.
Une semaine à vivre avec l'idée de la cabane qui revient en tête, sans être sûre
qu'on arrivera à réaliser l'aventure...Et ça juste parce qu'on a pas le bon plafond ?
Forcément on se demande...
Puis enfin, la solution et Sébastien la monte en cachette pendant qu'on attend
dans une autre pièce avec Victor. Le jeu peut commencer...
Décliné d'abord en pique nique surprise, puis numéros de clown de Victor qui a vu la cabane comme un chapiteau de cirque, puis photo du nouvel an en chevaliers dans la tente médiévale, ensuite invitation des 3 ours au goûter, et enfin galette des rois sous la tente bédouine avec Marie Eve, Nadège et bébé Hannah...le décor inspire, donne envie de faire en sorte que l'enchantement opère...En cela, c'est un cadeau...


Sandrine Lardreau, 2 janvier 2016

..............................................................................................................................................











 





















Sous lesToiles au CDI du collège Jean Vilar La Courneuve janvier 2016


 
J'ai trouvé très agréables ces moments entre parenthèse sous la cabane, avec les élèves dans un tout autres rapport avec eux. Dans le jeu régressif des petits enfants qui dans ce petit coin à l'abri des regards s'étalent sur les oreillers ou jouent avec la protection blanche d'un abri où se lit simplement des histoires qu'on partage en faisant tourner le livre de mains en main, dans les regards d'enfants qu'on essaie de capter comme le fait le conteur en lisant la mère des contes ou le conte des empreintes.
C'était des pauses blanches et légères.
Merci Handska.

Sandrine


Mots d'élèves
 
A l'intérieur de la toile, c'est lumineux, on se fond dans le décor. Denys
 
La zénitude de cette tente est super. On s'est battu pour lire.
 
On se sent ailleurs, loin.
 
Madame Boquel nous a lu des extrait de Tobie Lolness, C'etait super intéressant.
 
Je me sentais calme et détendue.
 
C'etait chaleureux, il y avait un bonne ambiance.
 
J'aime bien l'activité Sous le Toiles car c'est reposant et très intéressant.
 
C'était très reposant et calme.
Annaïse  4e1
 
C'était assez divertissant. J'ai beaucoup aimé l'idée de la tente. ça m'a aussi beaucoup détendu, C'était calme, ça faisait du bien . Jacqueline 4e5
 
Lire de poèmes dans cette Toile avec une ambiance calme et chaleureuse, c'était super, on s'est bien amusé. La Toile est magnifique et m'évoque beaucoup de choses intéressantes.
Diadel 4e4
 
J'ai bien aimé, c'était reposant. on a pu partager nos idées, lire des texte. L'idée de la toile est vraiment géniale. Grace à cette idées, on a pu partager des bons moments.
Sophie
 
Les deux livres étaient passionnant, et en plus on était isolé.
Guillaume

Mme Boutet nous a fait lire Sagesses et malices de M'Bolo et j'ai beaucoup aimé. J'aime beaucoup la cabane, c'est très relaxant  d'être dedans. Enora
Une personne de la médiathèque avec qui nous faisons le club lecture est venue nous lire un conte qui  s'appel le chant des génies. Elle racontait très bien et l'histoire était très bien .
J'ai trop aimé la tente mais surtout l'histoire.
Harich

Le plus simple reste le meilleur. Guillaume

Madame Guern Camara nous a raconté un conte sénégalais  très chouette. Enora

J'ai bien aimé la façon dont la tente est faite, ça fait comme un tipi indien. Grace

J'ai bien aimé la cabane, lire dessous. J'aimerai bien qu'elle reste... dommage... Merci de nous l'avoir prêtée. Asma 6e5
 

.........................................................................................................................................................................



 

A volonthés Sous Les Toiles
 
Avant de vivre l'aventure nomade en partant s'installer chez les adhérents de l'artothèque,
Sous Les Toiles, vous invite cette semaine à faire une petite pause à l'abris, pour boire un thé, deux thés, trois thés, à volonthé,  rêvasser, bouquiner, dormir, écrire,
penser, bavarder...

Vous pourrez par la suite emprunter cette cabane pour l'installer chez vous
( renseignez vous auprès des bibliothécaires de Persan)


 
  1    2    3    4    5  
Diaporama