Journal d'atelier, cette rubrique très libre  fait des liens et des volutes entre mon travail et mon quotidien.
 
 l'Archéologie du quotidien, est un principe simple, celui qui consiste à croire que la poésie est dans les choses du quotidien.
Les choses que l’on appel parfois de l’ordinaire, alors qu’il n’en ai rien. C’est le regard que nous portons sur les choses qui peut  les rendent extraordinaires. Pour moi, le quotidien est source de création, de drôlerie, de magie, d’émotion.
Ma discipline,  la seule presque à laquelle je m’astreigne,  est d'être cette archéologue du quotidien.


Jeudi 25 aout 2016
Foret...










En arrivant sur la plage, Piolou a demandé ce que c'était  que cette foule de gens qui faisaient la queue au loin dans la mer.....
Le soir, cette foret fantomatique aveint disparu sous les eaux avant de réapparaitre le lendemain...
Elle  est plus étrange encore quand on la traverse à pieds ou à la nage....
Foret minérale, végétale, animales... foret de sucettes géantes...





Posté à 17:16 - 0 commentaire

Mardi 23 aout 2016
...
Posté à 20:36 - 0 commentaire

Lundi 22 aout 2016
Dans l'atelier d'été...















Il y a beaucoup de choses en gestation pour cette année (je parle toujours en année scolaires) ... beaucoup de projets....(trop peut être...)
il faudra aussi trouver du temps.... étirer mon temps de travail dans l'atelier...

La nature devrait être plus présente auprès du fil....
J'ai terminé une partie de ma récolte d'été, riche, rien qu'au jardin,
entre les lianes, les branchages, racines, lierres, épines...

 
Posté à 23:36 - 0 commentaire

Lundi 22 aout 2016
Végétal féminin...
Posté à 16:35 - 0 commentaire

Dimanche 21 aout 2016
Trois choses du Jura


Gousse de nénuphar...



Porte écaillée, comme un vieil arbre...



Vache lunaire...



 
Posté à 19:18 - 0 commentaire

Samedi 13 aout 2016
Mangrove.






 
Posté à 22:14 - 0 commentaire

Vendredi 12 aout 2016
D'un lac à l'autre....








Apres la douceur des bords de mer, un  lac de montagne,
avec sa fraicheur, son calme profond,  sa beauté tranquille....

 
Posté à 11:1 - 0 commentaire

Vendredi 12 aout 2016
Paradis ...(fin)
Posté à 10:53 - 0 commentaire

Mercredi 10 aout 2016
Paradis ...(5)
Posté à 23:33 - 0 commentaire

Lundi 1 aout 2016
Robe de survie (suite)












D'autres images de la robe de survie dans la lumière du matin
et possibilité d'attraper cette belle transparence de la matière....

 
Posté à 9:47 - 0 commentaire

Dimanche 31 juillet 2016
Robe de survie...







Je reprends (tranquillement) les robes de survies.
Aujourd'hui, un kimono.
Mon temps d'atelier est toujours difficile à capturer, par besoin de souffler de l'année, par la présence des enfants qui papillonne autour de moi et me sollicite souvent, par besoin de travailler sur d'autres projets, par manque de discipline ou d'espace vraiment dédié à mon travail.... cette année j'ai d'or et déjà planifié un jour d'atelier par semaine,  (ou presque).... je voudrais le préserver... vraiment.


 
Posté à 23:26 - 0 commentaire

Samedi 30 juillet 2016
Sous les pins.




 
Posté à 0:22 - 0 commentaire

Jeudi 28 juillet 2016
Quand un livre me fait de l'œil...




 
Choisir un livre est un chose que je ne fais jamais, c'est bien trop compliqué.
J'attends toujours que le livre vienne à moi.
D'abord parce que la multitude d'ouvrages sur la table d'un libraire m'angoisse plus encore
que le rayon yaourts d' un hyper marché... Trop de choix, trop de sollicitations, trop d'objets marketing, trop de business et je tourne les talons....
Longtemps je n'ai lu que les livres que mon amie Sandrine me conseillait,
elle ne s'est trompé qu'une seule fois.
Parfois j'entends parler d'un livre sur Inter et je l'achète. Cette fois je suis partie avec un livre commandé et que je pensais aimer mais je me suis ennuyé les dix premières pages
alors j'ai abandonné...
J'ai peu de persévérance avec le livre. Soit c'est un coup de foudre soit rien....
Cette fois-ci, je ne cherchais pas, j'attendais Olivier et je feuilletais vaguement des albums jeunesses pas très convaincants dans cette petit librairie de village. Et puis mon œil a été attiré par cette image, par la beauté de cet enfant. Et puis ce titre: Et la lumière fut.
J'ai senti sans comprendre pourquoi que ce livre  me faisait de l'œil. Et pour compte c'est l'incroyable récit autobiographique  d'un homme hors norme, privé de ses yeux à l'âge de 8 ans et découvrant la lumière, la sienne et celle des autres....
Je n'ai plus quitté ce livre jusqu'à la fin.

 
Posté à 0:28 - 0 commentaire

Jeudi 28 juillet 2016
Paradis ...(4)





Posté à 0:1 - 0 commentaire

Mardi 26 juillet 2016
...
Posté à 11:44 - 0 commentaire

Lundi 25 juillet 2016
Paradis ...(3)
Posté à 23:38 - 0 commentaire

Lundi 25 juillet 2016
Rêve



Dans mon rêve de cette nuit, je fais des recherches sur les derniers instants de certains résistants qui ont été fusillées par la Gestapo. Je suis peut être historienne ? Je me rends en province dans un endroit où ce trouve de drôles d'archives, les affaires que possédaient sur eux des centaines de prisonniers au moment de leur arrestation. Je recherche un certain Claude Kahn. ( mais je pense qu'il s'agit d'Yves Klein ). A la lettre K je ne trouve rien. Mais il y a un paquet sans non, on m'explique que certaines affaires n'ont pas été identifiées. J'ouvre le carton.... j'y découvre une correspondance postée de La Rochelle à un amante. L'homme à signé Ton bien aimé, ou ton tendre.... la correspondance est belle.... puis il y a une boite en bois carrée, elle ressemble à un boite à ouvrage, à l'intérieur, je découvre des petit outils, un petit bric à braque, des lunettes pliantes, des hameçons, une lime, des plumes métalliques. Je découvre aussi des légumes, quelques pommes de terre et des poivrons qui commencent à moisir. Je préviens la responsable des archives, je lui propose de jeter les poivrons, elle semble horrifiée et choquée par mon audace et me demande qui je suis pour oser ôter un objet du lot..... Je fouille encore la boite, elle possède un double fond, je soulève une petite trappe en carton et dessous je découvre fébrile, avec une immense émotion, la carte d'identité du prisonnier...
Il s'appelle Jules Vallès. Un homme prés de moi, peut être le conservateur est si ému
que je vois ses yeux plein de larmes.

 
Posté à 12:55 - 0 commentaire

Dimanche 24 juillet 2016
Hotel 5000 étoiles !




Hier soir, avec les enfants nous décidons de dormir à la belle étoile dans le jardin, avec le hérisson, dans un baldaquin anti-moustiques... Après 8 jours sous tente au milieu de la foret, nous avons encore envie de rêver un peu dans les voiles ...
 





Posté à 12:21 - 0 commentaire

Samedi 23 juillet 2016
Paradis ...(2)


Je ne sais pas si je suis vraiment attachée au lieux.
A certain lieux sans doute ...
comme ce petit coin de paradis bien planqué qui ne bouge pas d'années en années.
Le même...toujours
Il y a sans doute quelque chose de très rassurant là dedans.
La nature toute puissante, le calme, le robinsonnage, cette chose très forte en moi....



Posté à 19:38 - 0 commentaire

Samedi 23 juillet 2016
Paradis ...(1)
Posté à 1:23 - 0 commentaire

Dimanche 10 juillet 2016
Exposition à quatre mains...





Première rencontre dans l'atelier de Stéphanie Devaux,
  pour préparer l'exposition à quatre mains de la rentrée, à la Mémo d'Osny...
 


 
Posté à 0:15 - 1 commentaire

Samedi 2 juillet 2016
C'est l'été...


Nous avons décidé de fêter le début des vacances ce soir...
décidé aussi que c'était l'été....
Après une journée de travaux, l'installation de ma grand-tente,
une ballade au crépuscule et une infusion à la bougies...
 


 
Posté à 23:16 - 0 commentaire

Mardi 7 juin 2016
Handska s'installe au jardin de l'atelier Daubigny...









Brigitte approchant les Captives






















Ma tendre maman,  dans la Cachette









S'installer Sous les Toiles...



































Brigitte et son fiston Guilhem














Le soir les Cachettes ont été décrochées,
il ne restait que le contrepoids pour que les ficelle ne s'envolent pas
















Reliage de Sous les toiles dans les aires






et sur terre....





 "S'installe" au sens propre et figuré.... 3 installations,
les Captives, Trois Cachettes et Sous les Toiles....
 "S'installe", au sens propre:  j'ai passé deux jours au jardin, avec écharpe, ciré,
bottines, bouquins, pique nique et thermos de café....
Le premier jour, je suis surtout restée prés d'un muret de pierre couvert de mousse qui me permettait de m'assoir régulièrement et de bouquiner entre deux visiteurs.
Et puis il y a eu l'heure creuse et je suis partie roupiller Sous les Toiles, avant d'être réveillée par mon amie Clotilde qui me rendait une visite en famille...
Ensuite d'autres amies sont passé, Brigitte en famille aussi, puis des enseignantes avec lesquelles j'ai travaillé. J'en ai oublié qu'il faisait froid, humide  et que beaucoup de visiteurs s'afféraient au pas de course pour visiter tout le circuit de l'art au jardin...

Le lendemain, j'ai opté pour une autre stratégie.
La surprise.
Et j'ai donc décidé de m'installer Sous les Toiles pour la journée.
J'avais un bon tapis et plus de bouquins que la veille.
Les visiteurs n'ont globalement pas pris plus de temps mais certains ont quand même été  intrigué par ma présence semi cachée. D'autres, il faut bien le dire, ne m'ont pas vu du tout car j'ai pu surprendre quelques moments de leur intimité... Puis j'ai reçu dans ma cabane, quelques enfants un peu turbulents, une chouette dame et sa marmaille et mon amie Françoise venue avec son adorable petit fils ... enfin, quelques curieux restés sur le pas de la porte...
 
 


> En savoir plus
 
Posté à 10:53 - 0 commentaire

Vendredi 3 juin 2016
Cachettes dans le jardin de l'atelier Daubigny...











Une installation rapide ce matin, sous la bruine, accompagnée de Cécile, ma maman.
Des aménagements particuliers pour la pluie et le vent ...
Je ne suis pas du tout certaine d'installer Sous les Toiles...

 

 
Posté à 20:30 - 0 commentaire

Mercredi 1 juin 2016
Enfants-coquelicots




 
Posté à 12:54 - 0 commentaire

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30