Journal d'atelier, cette rubrique très libre  fait des liens et des volutes entre mon travail et mon quotidien.
 
 l'Archéologie du quotidien, est un principe simple, celui qui consiste à croire que la poésie est dans les choses du quotidien.
Les choses que l’on appel parfois de l’ordinaire, alors qu’il n’en ai rien. C’est le regard que nous portons sur les choses qui peut  les rendent extraordinaires. Pour moi, le quotidien est source de création, de drôlerie, de magie, d’émotion.
Ma discipline,  la seule presque à laquelle je m’astreigne,  est d'être cette archéologue du quotidien.


Jeudi 15 octobre 2020
Linceuls





C’est devenu une habitude en cette saison qui précède l’automne,
je cherche les végétaux à emprisonner dans les linceuls, avant que tous les arbres ne se dénudent.
Je repère sur mes trajets, les feuillages.
Je m’arête, j’arrache quelques branchettes.
Repérer ici un Ginkgo, là cet arbre au petites feuilles toute rondes…
Dans l’atelier je change un peu les conditions de séchage, moins d’humidité, plus de temps…
je commence à réfléchir à la suite,
j’observe les traces, elles m’évoquent des images radiographiques, aussi.
Je réfléchit à la verticalité de la présentation, à l’esprits de foret,  
j’interroge les bordures de draps, les efilochades du tissu,
je questionne les lieux, les histoires,  les sous titres…





> En savoir plus
 
Posté à 9:49 - 0 commentaire


Dimanche 11 octobre 2020
Les broderies confinées



















J’ai beaucoup tergiversé pour l’assemblage des broderies confinées. Je voulais à tout prix éviter l’esprit patchwork.
J’ai assemblée une première série, de broderies confinées réalisées par les patientes du groupe d’art thérapie que j’anime à l’hôpital.
Elles sont cousues en applique sur du drap avec ensuite des liaisons aux fils de couleurs.
Globalement ça fonctionne,  mais c’est le coté applique qui me gène malgré tout.
Même cousues avec de l’espace entre, je trouve qu’elles demeurent dans une forme de cloisonnement visuel.
 
Pour ce projet, avec une récolte beaucoup plus important de broderies, j’ai opté pour un travail sur tarlatane.
D’abord j’ai disposé les broderies à l’envers sur la tarlatane, organisé comme l’architecture d’une ville avec des rues des pâtées de maison,
des places. Des parties vides.
Une fois bâties, je retourne le tout en j’évide ensuite chaque partie de tarlatane qui cache les broderies,
en laissant quand même tout un réseau de fibres et un maintient de transparence si possible.
Je terminerai par les liaisons de couleur.
 
En attendant j’ai plaisir à redécouvrir chaque broderie (j’ai récupéré les 2 dernières vendredi) D’abord son envers et ensuite son endroit.



> En savoir plus
 
Posté à 17:43 - 0 commentaire

Samedi 10 octobre 2020
Automne






> En savoir plus
 
Posté à 15:14 - 0 commentaire

Jeudi 8 octobre 2020
Linceuls
















Mon travail sur les linceuls avance.
 Chaque fois c’est un résultat complètement différent selon le végétal.
Même dans un même rouleau, les feuilles ne se comportent pas toujours pareil.
Elle se délitent ou restent entières.
Cette fois ci avec les feuilles de figuier d’Annie, il y a une sorte de duplication, un peu compliqué à comprendre.

Je tâtonne et me laisse surprendre à chaque fois…



> En savoir plus
 
Posté à 18:31 - 0 commentaire

Dimanche 27 septembre 2020
Voyage à l'abbaye (5)





> En savoir plus
 
Posté à 12:23 - 0 commentaire

Samedi 26 septembre 2020
Linceul




Il y a trois semaines, j’ai récolté cette fougère pour un linceul.
Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’avais peur que cela ne pas grandes choses, une maigre trace.
ça fait plusieurs  jours que je me demande si j’ouvre ou pas ou le linceul, si je retire les fils.
Cette action est irréversible.
Et puis j’ai ouvert et j’ai été époustouflée par la beauté de la trace, précise avec le détail de chaque spore.
Des teintes du rouge au noir, et tout un piquetage de l’humidité...




> En savoir plus
 
Posté à 21:56 - 0 commentaire

Vendredi 25 septembre 2020
Voyage à l'abbaye (4)






> En savoir plus
 
Posté à 21:44 - 0 commentaire

Mardi 22 septembre 2020
Les surprises du lundi soir




J’étais tellement contente de reprendre les cours de calligraphie.
Stéphanie, est une enseignante avec qui on ne fait jamais le tour des choses,
l’aventure est infinie,  on se sent moins élèves que compagnon d’équipage et la question de continuer chaque année, ne se pose même pas.
J’aime beaucoup sa présence, c’est une grande dame qui semble sorti d’une autre époque, avec une élégance de 19ième et des vêtements  fait main d’une grande classe. 
Elle se déplace comme un chat, sans bruit, avec toujours un léger petit sourire sur son visage doux  et mystérieux de madone qui m’a toujours fait pensé à Meryl Streep.

Au début du cours on a reçu l’une et l’autre, un présent de Bénédicte qui prend des cours également.
Bénédicte a d’ailleurs aussi un coté très chat. Un chat joueur avec une pelote de laine entre les pattes.
Ça doit être propre aux personnes qui font de la calligraphie, bien que je ne sais pas du tout si j’ai moi-même un coté chat...

Bénédicte a surtout quelque choses d’une boucle d’or dont seule une partie d’elle aurait grandi, conservant intacte des cheveux vaporeux, des yeux rieurs et une toute petite voix très douce.
Bénédicte nous a donc offert à l’une et à l’autre un gros sac de vieux draps.

Des draps magnifiques, avec des taches de rousseur !  Déjà caressé par le temps. Je pense qu’ils vont tellement bien épouser les végétaux de mes linceuls
 

 


> En savoir plus
 
Posté à 14:2 - 0 commentaire

Mardi 22 septembre 2020
Linceuls









Ils sont couchés dans mon lit de mousse, en attendant d’être mûres…
Il y a les premiers arrivés, plus pigmentés et les petits derniers, tout blancs …
chaque jour je les arrose…je les roule entre mes mains,
puis je les laisse s’imprégner du jardin et de la fraîcheur du lit, pour quelques semaines...
 



> En savoir plus
 
Posté à 12:44 - 0 commentaire

Mardi 22 septembre 2020
Voyage à l'abbaye (3) Regards



Dans une des salles au sous sol de l’abbaye  se trouvait une estrade et deux jeunes musiciens qui bavardaient, 
violon et violoncelle à la main.
Je me suis approchée d’eux pour savoir à quelle heure  ils allaient jouer et il m’ont répondu
«  quand vous voulez, maintenant  » 
J’étais ravie. Ils étaient très beaux, le garçon ressemblait à l’acteur Jérémie Elkaïm, à peine 20 ans,
et la jeune femme du même âge était magnifique, elle ne ressemblait à personne…
un visage doux et enfantin, une longue silhouette parfaitement adaptée pour envelopper son violoncelle
tout en le laissant respirer.
Elle portait un jeans et une paire de doc Marteens haute, ouverte avec deux lacets différents… 
comme je le faisais aussi au même âge….
Ils se sont installés et ont commencé à jouer.
J’avais envie de garder leur image mais aucune envie de les photographier,
surtout sans leur accord, comme le faisant dans mon dos quelques uns,  avec leur tablettes ou téléphone.

Je l’ai ai regardé et écouté avec un immense plaisir, leur musique gonflait et roulait sous les voûtes de pierre,
mais surtout,  ils avaient ce merveilleux jeux de regard qu’ont les musiciens.
Ces oeillades de connivence si troublantes, qu’on ne se sait pas à quel registre elles appartiennent…



> En savoir plus
 
Posté à 10:11 - 0 commentaire

Lundi 21 septembre 2020
Voyage à l'abbaye (2) Le joyau caché








Ce joyau d’histoire et d’architecture se trouve à quelques minutes de la maison…
seulement il n’est visible qu’une fois l’an ! Pendant les journées du patrimoine…
l’édifice tombe en ruine…
je rêvérais d’y exposer mon travail un jour, comme dans la chapelle de Flainville,  mais j’ai hélas bien peu d’espoir…
 




> En savoir plus
 
Posté à 16:49 - 0 commentaire

Dimanche 20 septembre 2020
Voyage à l'abbaye (1) L'enfant de l'arbre


Il semblait venir d’un autre temps avec son petit habit de marin,
sa culotte bouffante et son chapeau de paille.
Il était figé là devant cet arbre immense, avec des champignons comme des marches d’escalier permettant de grimper au sommet.
Figé, occupé à frotter ses mains comme un sorcier
Lewis Carroll…
Le temps que je le prenne en photo, il avait déjà disparu…




> En savoir plus
 
Posté à 22:38 - 0 commentaire

Samedi 19 septembre 2020
Habitat poétique ( l'atelier)







Voir la suite de l'atelier ici 


 


> En savoir plus
 
Posté à 17:55 - 0 commentaire

Jeudi 17 septembre 2020
Le mystère de la fougère


Il y a une dizaine de jour, je me suis baladée dans la foret avec mon ami Clo, quelques jours avant son départ pour l’hôpital.
Bien sur, on a pris des chemins de traverse … bien sur je n’avais aux pieds que mes petites ballerines chinoises. Et bien sur j’ai peiné.
Elle m’a aidé à monter et descendre un chemin escarpé. C’était un moment fort, sa main solide et rassurante.
En haut du chemin des philosophes on s’est assise j’ai eu envie de rapporter une plante, un souvenir de cette ballade.
J’ai cueilli une grande fougère qu’on a trimbalé l’une et l’autre comme un parapluie.

De retour à la maison, j’ai enveloppé la fougère dans un son linceul, et j’ai conservé un petit morceau moins beau pour l’observer.
Et l’observant les jours passant, j’ai découvert que  la fougère est carapacée, vêtue d’un épais cuir végétal, et je ne sais pas du tout si elle acceptera de laisser son empreinte dans le tissu…
 
Certaine plantes vont sans doute résister. Il faudra peut être plus de temps, ou une autre stratégie. En même temps cette idée de résistance, de mystère me plait beaucoup…




> En savoir plus
 
Posté à 10:19 - 0 commentaire

Jeudi 10 septembre 2020
Le rituel du cierge



J’ai été dans mon enfance une mystique,
alors que mes parents n’étaient absolument pas croyant, je fréquentais les églises avec ferveur
au point de vouloir entrer dans les ordre à 16 ans….
Plus tard, après un an en Chine et ma rencontre avec Buddha, mon mysticisme à changer de rive
puis il a pris d’autres formes... plus humanistes.

Toutefois j’ai gardé un attachement fort à la maison église, comme lieu de paix où j’aime entrer de façon familière.
Le vrai fil qui me rattache à cette période mystique, c’est la conservation de
ce rituel du cierge lorsque que mes proches vacillent ou traversent une tempête.

Ce matin, c’est presque par hasard,  n’ayant pas eu de place pour me garer devant la crèche où j’allais travailler,
que je me suis retrouvée en face d’une petite église de village.
J’y ai vu un signe évident car une de mes amies s’apprêtait à subir une intervention chirurgicale lourde,
exactement au même moment.
En m’approchant,  j’ai vu avec bonheur que la petite porte de coté était grande ouverte,
m’invitant chaleureusement à entrer.

J’ai cherché le coin des cierges et,  
oh merveille, je me suis retrouvéé nez à nez avec le sourire malicieux de Thérèse, ma sainte préférée.

Dans le Jura, j’avais été contrariée par le peu de stock de cierges que j’avais rapidement écoulé dans la semaine,
mais la malicieuse Thérèse me réservait une jolie surprise,
des bougies longues durée de 15h de flamme assurée.

Je suis ressortie heureuse et confiante comme une enfant…




> En savoir plus
 
Posté à 23:34 - 0 commentaire


Lundi 7 septembre 2020
Polvorones ... gâteau mythique




Il est LE gateau mythique, pour moi....
Objet de désir ardent venu d’Espagne, lorsque je vivais en Chine….
Il me valu un vol et une lettre d’excuse à une amie….
Plus tard, gâteau travesti  dans la robe d’Alice et recouvert d’un papier Mangez-moi….
Cet petit gâteau est difficile à trouver,  néanmoins, j’en ai portant débusqué un lot d’invendus chez un detocker du coin !!!  De quoi se damner….


> En savoir plus
 
Posté à 13:42 - 0 commentaire

Dimanche 6 septembre 2020
Habitat poétique










 Suite  du travail de préparation pour l'atelier Habitat Poétique  ( journée du patrimoine) 
 le second prototype, plus calligraphié

 


> En savoir plus
 
Posté à 12:9 - 0 commentaire


Mardi 1 septembre 2020
Linceuls







> En savoir plus
 
Posté à 16:31 - 0 commentaire


Dimanche 30 aout 2020
Linceuls







> En savoir plus
 
Posté à 17:39 - 0 commentaire

Dimanche 30 aout 2020
Linceuls





Etrangeté des traces, arborescences,  teintes ocres brunes qui rappelle aussi la carnation, images proches de la radiographie …
je suis contente de cette première expérience de linceul  dans le tissu… je poursuis.


 


> En savoir plus
 
Posté à 11:38 - 0 commentaire

Samedi 29 aout 2020
Linceuls














C'est un peu comme un enfant qui ouvre ses paquets à Noël... il sait bien ce qu'il a commandé mais il y a une grande part de mystére ...
 Là le résulat es assez aléatoire d'un tissu à l'autre... c'est à chaque fois une grande surprise en déroulant...
 


> En savoir plus
 
Posté à 19:29 - 0 commentaire

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30