Journal d'atelier, cette rubrique très libre  fait des liens et des volutes entre mon travail et mon quotidien.
 
 l'Archéologie du quotidien, est un principe simple, celui qui consiste à croire que la poésie est dans les choses du quotidien.
Les choses que l’on appel parfois de l’ordinaire, alors qu’il n’en ai rien. C’est le regard que nous portons sur les choses qui peut  les rendent extraordinaires. Pour moi, le quotidien est source de création, de drôlerie, de magie, d’émotion.
Ma discipline,  la seule presque à laquelle je m’astreigne,  est d'être cette archéologue du quotidien.


Samedi 30 novembre 2019
...







Choisir une pièce pour une expo collective c’est toujours très compliqué….
1m2, ce n’est pas un espace facile à investir pour moi qui aime les grand espaces
et réalise le plus souvent des pièces plus volumineuses. 
Alors je cherche à combiner deux ou trois choses...

 
Posté à 11:21 - 0 commentaire

Lundi 25 novembre 2019
Ton coeur qui bat en transparence



C'est une pièce très ancienne... du temps de la Forêt
J'avais fait ton moulage et gardé le négatif pour un second tirage à l'intérieur duquel j'ai glissé un dessin de coeur à l'encre.
On le voit par transparence seulement à la lumière.
Je n'ai jamais pu mettre cette pièce ailleurs qu’à la cave car elle craint trop la chaleur...
Ce matin, en passant devant j'ai remarqué qu'un rayon de lumière s'était faufilé entre les barreaux du soupirail
pour se poser juste dessus !
 
Posté à 12:37 - 0 commentaire


Jeudi 21 novembre 2019
Nature morte (1) Racine d'orchidée



 
Posté à 15:30 - 0 commentaire

Samedi 9 novembre 2019
Superposer (2)



 
Posté à 20:52 - 0 commentaire

Vendredi 8 novembre 2019
Superposer


Posté à 20:25 - 0 commentaire

Jeudi 7 novembre 2019
Chercher, jouer, explorer...




 
Posté à 9:44 - 0 commentaire

Mardi 5 novembre 2019
Calli de novembre




 
Posté à 20:36 - 0 commentaire

Mardi 5 novembre 2019
Calli d'octobre









 
Posté à 10:58 - 0 commentaire

Dimanche 3 novembre 2019
Calli d'octobre





 
Posté à 11:18 - 0 commentaire

Samedi 2 novembre 2019
Rosa


Elle a l’air d’une madone, Rosa, de la Joconde même… en écoutant ce texte lu par Christian Bobin sur France Inter, je me suis précipitée pour savoir qui était Rosa….Une révolutionnaire et pacifiste  allemande, enfermée pour ses idées et exécutée en 1919.
Elle a beaucoup écrit durant sa captivité, des lettres comme celle-ci…
Alors,  j’ai travaillé autour de ce texte magnifique...

 
Dans le pire, la lumière la plus sure arrive.
C’est mon troisième Noël sous les verrous mais ne prenez pas ça au tragique,  je suis calme comme toujours.
Hier je suis restée longtemps éveillé, je ne peux pas dormir avant une heure du matin mais il faut que j’aille au lit à dix heures,  alors je me laisse aller à toute sorte de rêveries dans l’obscurité.
Hier je me disais, n’est-il pas singulier que je sois constamment transportée de joie et sans raison ?
 Me voici couchée dans une cellule obscure, sur un matelas dure comme la pierre.
Autour de moi,  la prison est plongée dans un silence de mort, on se croirait au fond d’un sépulcre.
Je suis étendue, là, seule, livrée à l’obscurité, à l’ennui, à l’hiver  et malgré tout, une joie étrange, inconcevable fait battre mon coeur comme si je marchais sur une prairie en fleurs, sous un soleil éclatant.
Au milieu des ténèbres,  je souris à la vie comme si je connaissais la formule magique qui change le mal et la tristesse, en clarté et en bonheur.
La vie chante aussi dans le sable qui crisse sous les pas lents et lourds de la sentinelle, quand on sait l’entendre. A ces moments là, je pense à vous. J’aimerais tant vous envoyer cette clef magique qui vous donnerait accès à la beauté et à la joie en toute circonstance, qui vous permettrait de vivre,  vous aussi dans un enchantement, comme si vous vous promeniez dans une prairie aux riches couleurs
Je ne prétends pas vous conseiller l’ascétisme, vous proposez des joies imaginaires, je vous souhaite toutes les joies réelles, tangibles  et je voudrais simplement vos communiquer un  peu de mon inépuisable bonheur, ainsi, je ne m’inquiéterais plus à votre sujet et vous traverseriez la vie sous un manteau brodé d’étoiles qui vous protègerait contre toutes les mesquineries, contre la banalité et contre l’angoisse.


Rosa Luxemburg 1917
 









 
Posté à 11:24 - 0 commentaire

Vendredi 1 novembre 2019
L'atelier d'octobre








Esther étant en attente de tarlatane, j'ai passée du temps récréatif sur des calligraphies.
La calligraphie est un terrain d’expérience pour moi. Je ne parviens pas réellement à faire un lien entre cette pratique et mon travail personnel. Celui au travers duquel je peux m’exprimer de façon plus spontanée.
Pourtant cela ne m’empêche pas, en dehors de cours,  d’avoir des périodes de travail très compulsives autours de cette pratique.
 
Posté à 18:59 - 0 commentaire

Vendredi 1 novembre 2019
Calli d'octobre











 
Posté à 13:8 - 0 commentaire

Jeudi 31 octobre 2019
Calli d'octobre



Posté à 20:37 - 0 commentaire


Mercredi 30 octobre 2019
Calli d'octobre



 
Posté à 20:6 - 0 commentaire


Mardi 29 octobre 2019
Calli d'octobre









 
Posté à 9:53 - 0 commentaire


Dimanche 27 octobre 2019
Voyage dans les hortillonages (10)





Posté à 10:56 - 0 commentaire

Samedi 26 octobre 2019
Radiographie d'une fleur

Posté à 10:56 - 0 commentaire

Samedi 26 octobre 2019
Voyage dans les hortillonages (9)



Posté à 10:55 - 0 commentaire


Mardi 22 octobre 2019
Esther, côté sombre



Les essais de sombre, la partie menaçante n'est helas pas convaincante visuellement.
Travail au feutre, en broderie, noirceur au tampon, rien ne me plait...
 Ce n'est pas assez sombre.
Je vais changer de stratégie  et acheter de la tarlatane noir que je vais retravailler ensuite.
 
Posté à 11:28 - 0 commentaire


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30