Du fil de soi au fil des autres et une expérience de broderie contemporaine et collaborative mise en place durant
l'exposition Archéologie du quotidien à l'artothèque de Persan

Le projet était d'inviter les participants à la fois de travailler le fil sans se soucier du beau, du résultat du bien fait, qui est un carcan terrible et encore tellement présent quand on travail de ses mains. Puis d'inciter les participants à tenter cette expérience de la liberté, le fil comme un prolongement de soi, de son mouvement, sans réfléchir ni contrôler, dans un geste spontané.  Enfin, le projet était aussi de pouvoir susciter la rencontre avec ce qu'elle a d’inattendue.
 
  1    2    3  
Diaporama